Football d’allure impeccable

La France est riche d’artistes très célèbres, passés et présents. Imaginary Forces a utilisé cette riche histoire artistique comme source d'inspiration pour clips vidéo créés à l’occasion de la Coupe d'Europe 2016 et ce, en utilisant Cinema 4D.

Tandis que la Coupe d'Europe 2016 en France approchait, ESPN préparait également de son côté la de diffusion de cet événement monumental. Ils avaient eux aussi besoin d'un habillage visuel exceptionnel pour un événement aussi important. Ce travail a été confié à l'équipe expérimentée d'Imaginary Forces, qui s'est inspirée de la riche histoire artistique du pays hôte de la compétition. On a donc eu recours à de larges coups de pinceau, des croquis à base de crayonnés, de la cartographie et des éléments techniques dans le style de la révolution industrielle comme références pour les plus de 200 animations nécessaires à ce projet.


« Notre travail de création numérique est parti de surfaces issues du monde réel que nous avons transformées en appliquant généreusement dessus de la peinture acrylique avec un couteau à palette. Ces bandes de couleur ont ensuite été numérisées et un rig spécial a alors été créé dans Cinema 4D qui à son tour a permis de contrôler une série de Déformateurs via un curseur spécialement créé pour l’occasion. De cette façon, nous avons pu transformer des nuances de couleurs en traits se déplaçant le long d'une spline. Nous avons développé cette configuration dès le début du projet, ce qui signifie que nous pouvions ensuite l'appliquer à de nombreux motifs différents tels que la Tour Eiffel, qui a été composée à partir d'une série de coups de pinceau ».

« Nous avons utilisé la fonction Sketch et Toon de Cinema 4D pour les blasons et emblèmes des équipes », explique Jeremy. « Sketch et Toon produisent un certain relâchement graphique dans les animations qu'il engendre, ce qui leur donne un léger effet scintillant. Pour contrer cela, nous avons développé une technique spécifique impliquant le pré rendu des scènes et l'utilisation d'une projection de type caméra pour calmer un peu les choses. Nous avons néanmoins été en mesure de préserver le ressenti d’un dessin effectué en direct », se souvient Jeremy.

"D'autres applications ont également été impliquées dans ce projet, mais la part du lion a été réservée à Cinema 4D. Dans la séquence d'ouverture, par exemple, nous avons créé des plans dynamiques constitués de statues représentant chaque et les avons ensuite rendus en utilisant V-Ray chaque fois que nécessaire. "

"Le Take System Cinema 4D s’est avéré extrêmement utile et nous l'avons d’ailleurs énormément utilisé. J'ai encore des frissons rétrospectivement quand je pense à la manière dont j’aurais dû décomposer les scènes en éléments individuels sans le système de prise ... Ce ne fût pas un chemin semé de roses d’ailleurs, même avec le système de prise, mais ça m’a rendu les choses beaucoup plus faciles », dit Jeremy qui ajoute : J’adore Cinéma 4D ! L’alliance des outils paramétriques avec sa gamme infinie d'options me permet d'obtenir des résultats que personne d'autre n'a pu encore atteindre. Je peux vraiment laisser libre cours  à  ma créativité ! "

Previous slide
Next slide