Damian Swiderski – Artiste, créateur, utilisateur Cinema 4D

Trouver le bon moyen d'exprimer leur art peut s'avérer un véritable défi pour certains artistes. Tel a été le cas pour Damian Swiderski – jusqu'à ce que ses recherches le conduisent à Cinema 4D!

La carrière de Damian a pris de nombreux  chemins différents. Au tout début, il voulait étudier le graphisme et l'illustration, mais il s'est vite rendu compte que ce n'était pas le bon choix pour lui. Après qu'un ami l'eut initié au métier de peintre de scène de théâtre, il s'est alors aperçu que cela suscitait beaucoup plus d'intérêt que ce qu'il avait voulu étudier au départ.

Pendant sa formation professionnelle en tant que peintre de scène de théâtre, il a appris à utiliser de nombreux outils de peinture et médias différents. Damian a également réalisé à quel point le champ de la peinture était limité: il n'avait littéralement aucune profondeur à sa disposition. Toutes les idées qu'il avait avaient envie de voir se concrétiser avaient de fait beaucoup de mal à voir le jour. Après un bref intermède en tant que designer de meubles, Damian découvrit alors la 3D. Après avoir essayé plusieurs applications 3D, il s'est rendu compte qu'ils n'avaient pas les fonctionnalités dont il avait besoin ou que les logiciels étaient bien trop compliqués à utiliser.

C'est seulement après avoir essayé Cinema 4D que Damian a découvert une application qui offrait les fonctionnalités dont il avait besoin et qui était aussi très facile à apprendre. Son idée était de créer de vrais objets physiques à partir de sculptures virtuelles. Les tentatives de création de ces sculptures à l'aide de plâtre, d'argile ou même de coulée en bronze s'étant révélées trop coûteuses et trop longues. Damian a décidé de produire ses créations en tant qu'objets imprimés en 3D et de les parachever manuellement pour leur donner leur aspect final.

Damian utilise la fonction Sculpt de Cinema 4D car elle est très proche de la sculpture telle qu'on l'approche dans le monde réel. Il développe ses sculptures en utilisant des formes de base issues de la bibliothèque de contenus Cinema 4D. Damian utilise les outils d'impression 3D de Cinema 4D pour préparer les modèles avant l'impression et vérifier qu'il n'y a pas d'ouvertures non désirées ; idem pour la correction éventuelle de mise à l'échelle et les polygones potentiellement retournés.

Etant donné que les sculptures virtuelles de Damian dépassaient de loin la taille d'impression maximale autorisée par l'imprimante 3D ; il a utilisé le logiciel pilotant l'imprimante pour subdiviser les objets afin que chaque partie correspondante puisse être imprimée séparément. La sculpture Drone, par exemple, a été imprimée d'après plusieurs morceaux séparés, ce qui a permis de créer un objet final beaucoup plus grand que la surface imprimable initiale de l'imprimante. Damian a utilisé simultanément deux imprimantes Zotrax pour accélérer l'impression.

Le dernier problème auquel Damian devait faire face était la surface résultante des objets imprimés. En effet, cette dernière montrait clairement la superposition des couches générées par l'imprimante, (FDM - Fused Deposition Material), pendant le processus d'impression. Il a alors poncé la surface pour obtenir un lissage irréprochable et l'a ensuite peinte. Afin de mieux mettre en valeur les objets imprimés, il a créé des rendus photo-réalistes dans des environnements uniques grâce à Cinema 4D.

À propos de son travail avec  Cinema 4D, Damian déclare notamment : "Cinema 4D me donne tous les outils dont j'ai besoin pour concrétiser mes idées sans avoir à être un génie des fusées en ce qui me concerne ! Toutes les commandes et autres fonctionnalités sont très intuitives, ce qui signifie que je peux me concentrer entièrement sur le projet et ne pas avoir à me demander comment je vais devoir faire fonctionner chaque fonction l'une après l'autre."

Site Web de Damian Swiderskis :
www.d-a-m-i-a-n.com

Previous slide
Next slide