Combler le fossé entre Imagination et 3D

Thomas Dubois est de fait un architecte, ce qui ne l'empêche pas d'imaginer des histoires avec ses amis qu'il utilise comme source d'inspiration au service de ses illustrations. C'est exactement de cette manière que The Ark a été créé !

 

Architecte, designer graphique ou conteur ? Thomas Dubois laisse le soin de décider par eux-mêmes  à ceux qui connaissent et apprécient son travail. On se rend évidemment compte que l'architecture n'est pas sa seule profession dès qu'on voit son travail. Malgré sa vocation le poussant à devenir architecte, Thomas est également fasciné par les histoires qu'il crée avec son frère Alexandre et un ami proche Pablo Garcia. Coucher ces histoires sur le papier en choisissant les bons mots n'est qu'un des aspects de ce qu'ils font lors de leurs séances de remue-méninges. Thomas ne serait pas le visionnaire qu'il est si il n'utilisait pas ce matériau comme source d'inspiration pour ses illustrations. Il crée ces dernières à l'aide de Cinema 4D et Photoshop - outils qui font partie de son flux de production au quotidien.

Le thème commun à toutes ces histoires est la planète Terre dont les niveaux des océans  en hausse ont transformé le cadre de vie environnemental de ses habitants. Le concept étant que dans une telle hypothèse, l'environnement et plus précisément, les espaces dédiés à la vie, doivent être utilisés d'une manière à la fois plus novatrice et plus efficace, d'où l'idée de "The Ark" qui a jaillie tout d'un coup. L'idée de Thomas de suspendre des structures sur un arc naturel constitué de roche était une tentative de placer autant de structures de vie et de travail que possible dans un endroit  qui soit le plus petit possible. Thomas s'est donc attelé à la modélisation de modèles low-poly de l'arche polygonal dans Cinema 4D. Il a ensuite ajouté des coordonnées UV à ces derniers.

Il a tout d'abord créé une texture de type déplacement dans Cinema 4D intégrant des propriétés de bruit et distorsion avant de calculer les rendu correspondant grâce à VRay. Tout ceci pour créer une structure de l'arche en pierre très impressionnante. Il a ensuite créé les structures suspendues comme des nids d'hirondelles tout au long de l'arche, elles aussi générées en  utilisant Cinema 4D. La fonction MoGraph Cinema 4D a été utilisée pour assurer la duplication et la distribution de ces objets.

"Dans l'ensemble, je dois reconnaitre que que "The Ark" n'est pas une scène extrêmement complexe," déclare Thomas. "Le seul problème que j'ai rencontré est survenu au moment ou j'ai voulu effectuer le rendu de la scène. Etant donné que l'image devait être calculée à une très haute résolution, les temps de rendu se sont avérés être tout simplement exorbitants lorsque j'ai fait les premiers tests. La texture de type déplacement haute-résolution de l'arc s'est avérée la principale responsable quant à ce gonflement démesuré des temps de rendu ! C'est pourquoi j'ai opté en fin de compte pour un rendu séparé de l'arc et des structures pour ensuite composer et ajuster finement ces deux éléments dans Photoshop." Le résultat parle de lui-même et prouve par l'exemple de l'excellence avec laquelle Thomas est à-même de créer des images spectaculaires à partir des ses visions futuristes en utilisant Cinema 4D.

Quand vous aurez vu le travail de Thomas Dubois, vous ne vous étonnerez plus d'apprendre que les conférences et colloques au cours desquels il prend la parole sont systématiquement combles.

Site web de Thomas Dubois :www.thomas-dubois.com/

Previous slide
Next slide