Cinema 4D plonge les personnages de jeux dans la réalité virtuelle

SEHSUCHT utilise Cinema 4D et Unreal engine pour créer un des tous premiers clips vidéo VR.

La réalité virtuelle est plus que jamais un sujet brûlant en 2016. Plusieurs fabricants de hardware lancent des casques permettant aux amateurs enthousiastes de s'immerger dans des mondes 3D. L'industrie des jeux en particulier, crée des produits spécifiquement conçus pour une utilisation avec des écrans tête-haute qui donnent aux joueurs l'impression de faire partie du jeu dans lequel ils évoluent.

SEHSUCHT est un studio d'animation basé à Berlin, Allemagne. Il est à l'avant-garde du secteur grâce à son premier projet VR. Pour son tout premier single intitulé "Reminder", le groupe Moderat lui a confié la mise en scène d'une vidéo VR conduisant le spectateur dans un voyage très spectaculaire dans un monde à la fois sombre et sinistre.

Ce qui rend ce projet vraiment unique est le fait que l'intégralité de la vidéo interactive VR fonctionne avec le moteur Unreal, ce qui signifie que le suivi et l'analyse des mouvements de  tête via des casques tels qu'Oculus Rift est pris en charge.  Les spectateurs peuvent ainsi se déplacer librement à 360° tout au long de leur périple dans un paysage gris sombre et surréaliste tout en expérimentant le monde virtuel correspondant de leurs propres yeux. Le scénario raconte l'histoire de deux humanoïdes qui s'éreintent à la recherche de cristaux dans une mine pour ensuite en faire l'offrande à un être d'essence divine.

Les paroles de la chanson et leur interprétation visuelle sont en parfaite symbiose. Mate et son équipe ont décidé d'opter pour un look abstrait en raison de la noirceur de la chanson et du fait qu'elle devait également laisser libre cours à une interprétation politique. Les images assez minimalistes d'un point de vue graphique, développées en partenariat avec SEHSUCHT et Moderat, étaient également plus simples à manipuler par une équipe de conception graphique réduite. On a notamment utilisé des textures monochromes pour renforcer l'aspect sombre du paysage. De nombreux jeux indépendants déjà produits dans le passé ont servi de sources d'inspiration pour l'équipe en charge du design.

La production de contenus 3D destinés à être utilisés par un moteur de jeu s'est révélée être un défi de plus a relever pour SEHSUCHT. Etant donné que le moteur Unreal assure un rendu vidéo temps-réel, le niveau de réactivité des scènes devait être optimisé à l'unisson. Les casques VR imposent des contraintes élevées sur le hardware, idem en ce qui concerne les taux de rafraîchissement qui doivent atteindre de 75 à 120 images par secondes afin d'offrir la meilleure expérience visuelle au spectateur. C'est pourquoi l'équipe SEHSUCHT s'est efforcée de maintenir le niveau de complexité des scènes et le nombre correspondant de polygones aussi bas que possible lors de la création des modèles 3D avec Cinema 4D.

Indépendamment de son impact sur la réalisation technique, le production VR a également influencé le design et la conception du projet. Mate résume ainsi : "Le VR signifie qu'on doit travailler sans aucun montage, car ce sont les spectateurs qui au final déterminent eux-même leur point de vue de la scène. Vous ne pouvez pas cadrer la scène comme vous le feriez d'habitude. L'attention du spectateur doit être assurée par un réglage correct de la scène, ce qui lui donnera d'avantage de temps pour explorer l'environnement mis à sa disposition."

SEHSUCHT après avoir terminé la phase conceptuelle de la vidéo, a donc pu commencé la conception des personnages. ces derniers ont été modélisés avec Cinema 4D pour être ensuite exportés dans le riggeur en ligne automatique Mixamo. L'équipe SEHSUCHT a ainsi pu trouver les séquences de mouvement qu'elle recherchait dans la bibliothèque d'animations prêtes à l'emploi accompagnant Mixamo. Le projet nécessitait un ressenti type jeu vidéo. L'outil Mixamo s'est avéré en mesure de fournir 80% de ce que l'équipe recherchait en terme de préréglages.

On a eu recours aux outils de gestion de personnages de Cinema 4D pour assurer le réglage-fin final. Les animations ont été exportées à partir de Mixamo et converties en Clips de Mouvement dans Cinema 4D. Ces Clips de Mouvement ont été ultérieurement associés et mixés pour créer des transitions quasi parfaites entre les séquences. SEHSUCHT s'est aidé des Calques de Mouvement pour assurer l'animation de détails très précis à l'instar de certaines gestuelles spécifiques des mains qui n'étaient pas fournies dans les clips de motion capture. "Les Calques de Mouvement se sont avérés très précieux au niveau de l'animation des personnages car ils nous ont permis de modifier et déplacer les clips de motion capture comme n'importe qui le ferait via un programme de montage vidéo", a notamment expliqué Mate.  SEHSUCHT a utilisé Microsoft Kinect associé à iPi Soft Motion Capture pour créer d'autres séquences supplémentaires en motion capture.

Avant de pouvoir exporter les contenus 3D de Cinema 4D vers le moteur Unreal, la fonction Bake Object a du être appliquée afin que les animations se déroulent sans aucune anicroche dans le moteur de jeu.

Grâce à a réalisation de ce clip musical interactif au format VR, SEHSUCHT fait la démonstration éclatante que le VR est à-même d'être à la fois fascinant et impressionnant. C'est pour toutes ces raisons que ce projet a été sélectionné pour faire partie du Kaleidoscope VR World Tour : Manifestation qui promotionne les meilleurs expérimentations VR à travers le monde entier. Cette nomination prouve si besoin était que Cinema 4D est l'outil idéal de création de contenus 3D VR !

Note : La version VR interactive pour Oculus Rift est disponible gratuitement sur le site web wearvr. Rendez-vous sur YouTube pour voir la version vidéo non-interactive.

 

Crédits

MODERAT "Reminder"

Produit par SEHSUCHT Berlin
Scénario et réalisation : Mate Steinforth
Conception, co-direction artistique et graphisme par PFADFINDEREI

Previous slide
Next slide