Maxon Cinema 4D embrase le flux de production Cantina Creative sur The Hunger Games: Mockingjay Part 2

Le célèbre jeu d'outils 3D donne le meilleur de ses puissantes capacités dans les scènes finales de l'hologramme de ce blockbuster cinématographique de science-fiction



Cantina Creative, célèbre studio de création d'effets spéciaux basé à Culver City s'est appuyé sur Cinema 4D en tant que principale de création numérique pour générer 129 plans d'effets spéciaux visuels et 30 plans d'hologrammes. Les contenus créés allaient d'hologrammes à des posters animés en passant par des plans à base d'écrans d'ordinateurs et des illustrations d'interface utilisateur (UI) ; toutes choses qu'on peut voir apparaître tout au long de la suite Lionsgate, The Hunter Games : Mockingjay Part 2.

Mockingjay Part 2 est le quatrième et dernier film de science fiction de la série cinématographique dystopique faisant partie intégrante de la saga. C'est également le second des deux films basés sur le roman Mockingjay, le dernier livre de la trilogie Hunter Games qu'on doit à Suzanne Collins. Le film suit Jennifer Lawrence qui reprend son rôle en tant que Katniss Everdeen, chef de file indomptable de la rebellion contre le district Capitol dans le pays post apocalyptique dénommé Panem. Elle doit notamment rassembler toute une armée alors que tout se qu'elle a de plus cher est mis dans la balance. Le film est sorti le 20 novembre 2015 aux Etats-Unis.

L'équipe VFX Cantina Creative travaillant sur Mockingjay Part 2 − qui avait par ailleurs d'ores et déjà fourni nombre d'effets spéciaux sur Mockingjay Part 1 − comprenait pour l'occasion :  Jay Grunfeld et Venti Hristova - Superviseurs VFX, Donna Cullen Producteur VFX, Stephen Lawes - Superviseur Compositing et cofondateur de Cantina Creative et Sean Cushing, Producteur Exécutif et lui aussi cofondateur de Cantina Creative. Tous avaient déjà travaillé étroitement avec Francis Lawrence et Charles Gibson, respectivement Réalisateur et Superviseur VFX sur Mockingjay Part 2. Charles avait pour mission de donner les directives créatives notamment en ce qui concernait la conception des contenus nécessaires.

Parmi les autres artistes que l'équipe Cantina comptait, on peut également citer : Jayse Hansen, Alan Torres, Stephen Morton,Sang Youb Shin,  Nhi Ngoc Vo, Alexandra Boden, Julianne Dome, Aaron Eaton, Matt Eaton, Junghwa Hong, Lauren Hulsey, Jennifer Kennedy, Karla Curby, Tony Lupoi, Leown Nowlin, Jr., et Fernando Raigoza, Jr.

Hristova explique que le principal objectif du studio sur Mockingjay Part 1 était de générer des infographies interactives sur les écrans des ordinateurs se trouvant sur le plateau de tournage qui seraient diffusées en direct pendant la prise de vue. Pour ce faire, en ce qui concerne Mockingjay Part 2, l'équipe a du relever de nombreux autres défis de post-production, y-compris celui consistant à utiliser exclusivement Cinema 4D non seulement pour créer deux des principaux effets holographiques mais aussi pour assurer la composition des écrans informatiques du héros du film, ces derniers nécessitant des informations et animations ayant spécifiquement trait au scénario afin de faire progresser les plans essentiels de l'intrigue.

La portée esthétique que nos envisagions pour ce film était de fait beaucoup plus vaste, ce qui nous a contraint à produire un style de conception d'un niveau plus avancé, notamment quand on nous a demandé de créer des contenus holographiques très précis pour le Capitol - c'était ainsi la première fois que les spectateurs du film The Hunter Games avaient la possibilité d'approcher de très près la capitale de Panem et son Capitol, le bâtiment de son assemblée législative sans oublier de nombreux autres quartiers de Panem," témoigne Grunfeld. “Nous avons aussi du générer l'hologramme du "Nut", dispositif militaire stratégique situé dans un bunker souterrain sous une montagne abritant tout l'équipement militaire du Capitol.

Même si Lawrence et l'équipe Lionsgate avaient une idée très précise de l'esthétique envisagée pour chacun des décors correspondants à Mockingjay Part 2, cette collaboration nous a permis de bénéficier d'une totale liberté d'expérimentation tant au niveau du style que de l'atmosphère ressentie,” déclare Grunfeld. “Pour répondre à la complexité technique liée à un film de cette envergure, nous avons du nous appuyer sur le jeu d'outils mis à notre disposition par Cinema 4D dans notre flux de production. Ceci nous a donné une extrême souplesse créative tant dans l'exploration que dans le réglage fin du script issu du scénario tout au long du projet. C'était essentiel pour pouvoir produire les nombreuses infographies toutes aussi magnifiques qu'aptes à porter la narration et ce sur des séquences qui pour certaines relevait du défi en terme de design. Avec l'aide d'After Effects, nous avons été en mesure de générer des propriétés de compositing externes et des fichiers type projets de compositing tout au long de l'ensemble des séquences de l'Hologramme. ce qui a abouti au final à un flux de travail très efficace.”

L'hologramme “Nut” s'est avéré un défi tout particulier à relever pour l'équipe Cantina Creative. Il s'agissait de fournir un massif montagneux à la fois extrêmement détaillé, photo-réaliste, 3D et précis à partir d'un simple et unique matte painting 2D. L'infographiste 3D Jayse Hansen, qui avait déjà travaillé en pré-production et sur site avec Cantina sur Mockingjay Part 2, ayant conçu la première mouture de l'hologramme incluant tout l'espace intérieur du Nut (quartiers de l'équipage, armurerie, hangars de l'aéroglisseur, etc...,) nous explique : “Le fait de pouvoir utiliser le générateur de paysage de Cinema 4D pour caler les formes toute en bénéficiant des nombreux et puissants outils de sculpture du logiciel, nous a permis d'avoir une grande liberté créative. Ainsi, j'ai pu contrôler une grande variété d'aspects de l'hologramme et ce avec une grande précision. Idem concernant les modèles des terrains montagneux entourant le "Nut" et le Capitol ; le tout, sous différentes perspectives et points de vue,” déclare notamment Hansen. Ces concepts initiaux ont ensuite été affinés par Stephen Morton pour aboutir à une version finalisée sur laquelle on puisse travailler. L'équipe a ainsi été en mesure de définir l'emplacement d'éléments importants du scénario intégrés à plusieurs séquences de l'hologramme.

Les outils de sculpture se sont avérés quant à eux décisifs, car grâce à eux, les artistes et infographistes ont pu personnaliser et organiser davantage le projet, notamment sous la forme de calques. Ils ont aussi pu travailler de façon non destructive pour démultiplier les dizaines d'itérations propres à la topographie de la montagne. Nous avons utilisé Cinema 4D pour assurer le rendu de nombreuses passes dont certaines variations de rendus type cellulo, des calques de matières procédurales et une carte de profondeur. Nous avons également exporté l'éclairage et des données type null pour une utilisation ultérieure en composition,” ajoute par ailleurs Morton.

L'outil Effecteur-temps s'est avéré particulièrement utile concernant l'hologramme de la montagne. Grâce a lui, on a effectivement pu assurer la rotation uniforme de la topographie des designs tout au long des 30 plans de la séquence. Il a aussi simplifié le test et le réglage de la vitesse de rotation faisant en sorte que le client et nous-même soyons finalement satisfaits du résultat obtenu.

Site internet Cantina :
www.cantinacreative.com/

Previous slide
Next slide