Previous slide
Next slide

X-Particles 4 est immédiatement disponible

Cette toute nouvelle version ouvre des possibilités impressionnantes pour les infographistes spécialisés en effets spéciaux et motion graphics

Les spécialistes britanniques de la simulation 3D ont relevé la barre encore une fois bien haut avec la sortie de cette toute nouvelle version de leur générateur de particules, disponible exclusivement pour Cinema 4D, cette mouture inclut un large éventail de nouvelles fonctionnalités toutes plus impressionnantes les unes que les autres. Les fonctionnalités d'ores et déjà existantes ont également été largement retravaillées. La version 4 propose des outils améliorés pour la simulation de fumée, de fluides et de tissus. L'intégralité des nouvelles fonctionnalités sont évidemment totalement compatibles avec les modificateurs de particules existants, les déformateurs d'objets, les effecteurs MoGraph ainsi que Hair et Thinking Particles.

Grâce au tout nouveau xpEplosiaFX, il est possible de créer des effets de fumée et de feu réalistes qui peuvent également être affectés par les modificateurs et les générateurs X-Particles. Les objets paramétriques et polygonaux de la scène peuvent également être utilisés pour affecter les simulations, ce qui permet aux utilisateurs de contrôler précisément leurs simulations.

Avec xpSplineFlow, un mouvement organique peut être conçu de façon à s'écouler le long d'une trajectoire spline. Cette fonction est idéale quand on souhaite créer des simulations de fluides extrêmement réalistes.


xpClothFX est un système de dynamiques spécialement conçu pour simuler le tissu. Les utilisateurs peuvent simuler le comportement du tissu pour qu'il puisse se déchirer, onduler et bien plus encore. Les nouvelles X-Particles offrent aux utilisateurs de Cinema 4D de nouvelles possibilités en matière de motion design et de prises de vue type effets spéciaux VFX.



Un aperçu complet de toutes les nouvelles fonctionnalités et de nombreuses vidéos supplémentaires sont disponibles sur le site web d'INSYDIUM.

Previous slide
Next slide